Pages

vendredi 26 février 2010

Review Concert : Slow Club, Oh No Ono, The Drums (IIC Février 2010) Maroquinerie 25/02/10

Ce jeudi a été une soirée historique, c'était la première fois que je venais pour tous les groupes qui jouait dans le cadre de l'Inrocks Indie Club de février 2010. Une grosse affiche avec Slow Club, Oh No Ono et The Drums.

J'ai acheté mon billet en partie pour Oh No Ono (je devais être le seul ahah) mais j'apprécie beaucoup Slow Club et The Drums.
Récit de cette merveilleuse soirée...



20h : Slow Club
(UK)


Slow Club est un duo anglais chez Moshi Moshi Records originaire de Sheffield. Composé par Charles Watson (Guitare, voix) et Rebecca Taylor (Batterie debout, voix), ils ont sorti un album tout mignon en 2009 : Yeah So.
Ils sont rentrés sur scène pour un morceau "unplugged" avant d'entamer un set twee as fuck comme on dit !
Slow Club a notamment joué ma chanson favorite du groupe : Giving Up On Love qui est particulièrement danceable comme dirait Charles.
Pour résumer, c'était vraiment très bien, catchy à souhait même si on sentait que c'était le début de soirée et qu'ils étaient un peu gênés que le public réagisse aussi peu (et surtout que Rebecca rigolait toute seule, elle devait être légèrement pompette.)


Slow Club - Giving Up On Love



20h50 : Oh No Ono (DK)



Il me tardait de voir enfin Oh No Ono (désolé si j'en parle comme si c'était un groupe aussi connu que Radiohead), groupe que j'ai présenté ici même il y a quelques semaines.
J'aime énormément leur second album Eggs sorti en 2010 chez nous, un de mes albums préférés de cette année c'est certain.
Même si j'adore évidemment ce groupe, je ne pensais pas une seule seconde que ce groupe serait si excellent sur scène. Le meilleur exemple était le batteur assez beau gosse avec sa tignasse blond platine mi Gerard Way mi Patrick Wolf dans la dégaine, qui possédait un coté décalé et avait l'air très ravi de jouer devant nous! (cf les nombreuses courbettes)


Le groupe entier avait des tenues assez étranges entre les bretelles, les pantalons larges comme les clowns et la tunique/bandeau du chanteur à la voix si distinguée : Malthe Fisher. Je lui ai parlé vite fait à la sortie, il ressemble vraiment à Jonas Bjerre niveau Visage et a la touffe d'Andrew Stockdale!
Impossible de classer leur musique, quand on m'a souvent demandé comment c'était... "Heu bah... c'est bizarre" Je me suis contenté de dire que c'était un peu influencé par Mew sur le second album!
Le groupe commence avec l'ouverture d'Eggs : Eleanor Speaks, un morceau très psychédélique qui a mis directement donné le ton à la Maroquinerie.
Oh No Ono a ensuite enchainé pas mal de titres de leur dernier opus comme Icicles. Seul l'excellent Am I Right ? reste le seul représentant de Yes (2006) "You like Dancing ?!!"
Gros coup de cœur pour Helplessly Young, The Tea Party et Internet Warrior en live et The Wave Ballet est vraiment une merveille épique.

Oh No Ono - The Wave Ballet (à 3' : ♥ c'est juste énorme)


Chapeau à la cover de Radiohead Weird Fishes/Arpeggi et son début à la AnCo"Mais je connais bien cet air! Réfléchis bien Tony!"
Un set bien solide composé de morceaux très bien ficelées (même si je préfère Swim sur Cd) et qui se clôt sur le très bon Miss Miss Moss. J'en redemande, tout comme le public de la Maroquinerie qui semble avoir beaucoup apprécié (mais d'autres ont détestés, je comprends :D)
De loin, le concert que j'ai le plus apprécié de ce début d'année.

Oh No Ono - The Tea Party


Setlist :
Eleanor Speaks
Icicles
Helplessy Young
The Wave Ballet
Am I Right ?
Swim
The Tea Party
Internet Warrior
Werid Fishes/Arpeggi (Radiohead cover)
Miss Miss Moss

Oh No Ono - Helplessly Young

Vidéos du concert complet



22h The Drums (USA)


Les Drums ont ramenés pas mal de jeunes filles pour leur premier concert en France. Ce quatuor originaire de New-York est le nouveau phénomène NME dont ils viennent de terminer la tournée NME Awards en Grande-Bretagne.
Petit moment de satisfaction lorsqu'ils passèrent French Navy, entre 2 verres de JD soigneusement offerts par Lo-fi Phil. (Il faut dire que la première fois que j'ai entendu parler des Drums, c'était le choix de Jacob, un des guitaristes, qui dans une interview a choisi Camera Obscura en "Who should cover the NME". #fanboy *-*
Ça m'a valu une poignée de mains quand je lui ai dit que j'étais entièrement d'accord avec lui à la sortie.)


Sinon les Drums, c'est 4 garçons assez marrants à voir sur scène, j'ai vraiment l'impression qu'ils viennent d'une autre époque ! Ils ont tous un air un peu coincés et ont un son très 80's. Il faut dire parfois, on a l'impression d'entendre les Cure ou les lignes de basse de Joy Division.
Des composition sans basse mais avec 2 guitares, moi qui croyait qu'il y avait une basse sur leur 1er EP Summertime, c'est loupé!
Les seuls morceaux que je connais sont donc tirés de cet EP, l'album étant prévu avant l'été.

Pendant tout le concert, Jonathan Pierce (le chanteur qui chante
comme "un japonais au karaoké") a vraiment assuré le show presque à lui tout seul. Lui et Jacob pendant Best Friend, Ils étaient On fire!
Seul le main guitarist de droite (Adam) semblait resté concentré dans son jeu.

The Drums - Best Friend


J'ai bien aimé Submarine et
Don't Be A Jerk, Johnny (meilleurs en live que sur l'EP selon moi.) Très bonne ambiance mais c'est rien à coté du tube indéniable Let's Go Surfing, l'un des tubes de 2010 "Mais ils sont où les crowd surfers!!!!"
Beaucoup de Thank You venant de Johnny, le groupe fini son set avant 23h avec un rappel composé du downtempo
Down By The Water et l'exclusif Forever.



Setlist : (Book machin pas jouée!)



The Drums - Let's Go (Fuckin Crazy) Surfing

Vidéos


En bref, une soirée mémorable excellente de A à Z, merci à tous les groupes d'avoir assuré tout le long de la soirée.
Au final, c'est les concerts dont on attends le moins qui s'avèrent être toujours les meilleurs!
Dommage que les prochains IIC n'affichent pas une programmation digne de ce nom. Merci aussi à la photographe, vraiment des belles photos compte tenu de la vivacité des derniers !

4 commentaires:

Rbk a dit…

J'y étais également et je trouve que ta review résume tout à fait la soirée
Pour ma part j'étais venue pour The Drums mais Oh No Ono fut une véritable révélation!

Anonyme a dit…

C'est marrant de voir The Drums d'il y a quelques années. Ils s'appelaient alors Elkland et même si le son était très "boys band" les mélodies restent toujours aussi irrésistibles:

http://www.youtube.com/watch?v=f4xcvxSp53Y

Tony a dit…

Merci c'est irrésistiblement... hilarant :D!

Tony a dit…

(par contre j'aime beaucoup Apart, je dois être de mauvais goût.)