Pages

mercredi 7 juillet 2010

Review Festival : Rock Werchter 2010 - Day 2 "I Don't Speak Dutch"


Deuxième journée au Rock Werchter, 39° en moyenne, on pourrait qualifier cette journée comme la "Journée de la Jeunesse".
En effet, avec des groupes comme Paramore, 30 Seconds to Mars et Green Day sur la Main Stage, il y avait beaucoup de minettes avec des casquettes Tokio Hotel (bon ok 1 seule) et qui faisaient des cœurs avec leurs mains.
Les groupes que je voulais absolument voir étaient Rise Against, Editors et LCD Soundsystem.

Au programme : Customs, Coheed & Cambria, Rise Against, Paramore, 30 Seconds To Mars, Editors et Green Day

Customs (Main Stage)


Customs est un groupe néerlandais, et une chose a attiré mon attention quand j'ai assisté à leur set : Encore un groupe à la Joy Division/Editors/Interpol tout ce que vous voulez.
A un moment de leur set, le chanteur dit : "We will play a cover..." et là dans ma tête je me dis : "Joy Division!" Bingo, ils joueront Transmission.
Bon, c'était pas si mal musicalement, il y avait juste exactement les mêmes rythmiques qu'Editors ainsi qu'une voix caverneuse.


Coheed & Cambria (Main Stage)


Coheed & Cambria est un de ces groupes un peu énigmatique et totalement inconnu en France, surtout à cause de son chanteur Claudio Sanchez qui ne connait pas la définition de rubish haircut. Outre-atlantique, le groupe possède une fanbase assez conséquente tout de même.
J'aime énormément ce groupe, même si il est assez space et inclassable : Progressif, rock et expérimental.
Il y a des bons riffs de guitares bien clinquants comme chez The Mars Volta ou The Fall of Troy et je trouve leur dernier album 'Year Of The Black Rainbow' vraiment pas mal.
Ils joueront The Broken, Here We Are Juggernaut ou encore l'excellent World of Lines issus de cet album mais aussi les classiques du groupe tels que Welcome Home ou The Suffering.

Setlist :
One
The Broken
Here We Are Juggernaut
No World For Tomorrow
Three Evils (Embodied In Love And Shadow)
The Suffering
Pearl Of The Stars
World Of Lines
A Favor House Atlantic
Welcome Home


Rise Against (Main Stage)

J'avais vu Rise Against à Paris mardi dernier, et ils ont joué à peu prêt la même setlist.
C'est mon groupe de "vrai" punk rock favori, ils ont des putains de mélodies et surtout un chanteur vraiment excellent... car oui Rise Against est un groupe de punk rock mélodique, avec un son de Gibsons vraiment excellent.
Des chansons très catchys sans être power pop, pas beaucoup de groupes en sont capables.
Il y a juste le coté gnangnan Straight Edge/écolo/végétarien qui donne l'impression que ce groupe est le Chevalier Blanc de l'univers Punk rock.
Après un set de Coheed sans vraiment d'ambiance, le groupe originaire de Chicago rentre sur scène en courant et effectuera un Collapse qui mettra tout le monde dans le bain.

Tim a même dit que c'était la première fois qu'il voyait autant de circle pit simultanément (8) dans une même fosse de festival, chapeau !
Grosse ambiance, des fans qui savent quand il faut gueuler sur les hits comme Savior et Prayer of The Refugee (Ohhhh OH !) et un groupe toujours aussi content de jouer en live. "I Love Groezrock!" s'exprima Tim en voyait un pancarte.
On a aussi eu le droit à la séance acoustique summertime avec Swing Life Away et Hero of War dont il va falloir que j'apprenne les paroles pour m'intégrer au prochain concert !

Setlist :
Collapse (Post-Amerika)
Re-Education
The Good Left Undone
Long Forgotten Sons
Savior
The Dirt Whispered
Audience Of One
Prayer of the Refugee
Swing Life Away
Hero of War
Entertainment
Give It All
Ready to Fall

Paramore (Main Stage)


Hélas pour moi, le temps de sortir de la première fosse Main Stage et d'aller au toilettes/boire, The Gastlight Anthem avait déjà fini...
Donc je suis allé voir Paramore et ses fans de 15 ans hystériques.
Séquence confession : j'étais un très gros fan de Paramore, j'ai même vu le groupe au Bataclan (je devais être le seul mec de la salle) mais j'ai arrêté depuis 'Brand New Eyes'.

Le show de Paramore est bien rodé, Hayley joue avec le public et fait même monter des fans sur scène sur Misery Business, un set pour les d'jeunos quoi!

Setlist :
Looking Up
That's What You Get
Pressure
Crushcrushcrush
Decode
Ignorance
For A Pessimist, I'm Pretty Optimistic
Careful
Where The Lines Overlap
Brick By Boring Brick
Misery Business


30 Seconds to Mars (Main Stage)

Jared Leto disait sur scène "I'm very proud to share the stage with the band that I've seen in '94 Woodstock, You know I was like you all"
Et bien maintenant, je sais d'où il tire toute sa mascarade!
J'étais pas contre l'idée d'aller voir 30 Seconds To Mars, loin de là, j'étais même assez motivé d'y assister.
C'était de loin le show le plus surfait des 4 jours, Jared Leto c'est pire que Billy Joe !
Il passe son temps à demander au public de sauter, crier de gauche à droite et même de faire des moshpits (#lol quand j'ai vu les nouveaux morceaux de son dernier album)
Personnellement, j'ai joué le jeu 3-4 fois mais à la 40ème (je ne blague pas), ça soule un peu.
Il a même demander à ses musiciens d'interrompre des chansons pour demander au public de sauter...

Autre mauvais point, je venais entendre les quelques morceaux de son ancien album. Et bien, il a joué Attack mais n'a chanté sur AUCUNS refrains, laissant le public chanter à sa place, moi qui voulait voir ce qu'il donnait en live quand ça gueule un peu... c'est loupé.
The Kill, exactement pareil mais en acoustique, seul A Beautiful Lie était bien.
Je regrette l'absence de From Yesterday qui est pour moi le meilleur titre de cet album.
Pour les nouveaux morceaux, je les trouve fade et plat, même si il y a beaucoup d'arrangements.

Enfin je fais la gueule, mais la majorité du public était convaincu, même pas mal de mecs!
Les nanas en ont eu pour leur argent, Jared faisant le show en montant régulièrement son corps d'acteur.
Le seul point positif est que le roadie a joué Bro Hymn pendant les soundchecks, je m'attendais à aussi bien! Le Bro Hymn de 30STM était de faire monter 50 personnes sur scène lors de la dernière chanson.


Editors (Main Stage)

Pauvres Editors, ils ont été mis en sandwich devant les fans de Paramore, Jared Leto et de Billy Joe.
Petit à petit, j'ai commencé à être sérieusement fan de ce groupe anglais, j'aime chaque membre dans le groupe et les 3 albums, c'est donc avec mon tshirt 'In This Light and On This Evening' que je suis aller défendre la cause parmi les gens qui en avaient rien à faire vu qu'ils attendaient Green Day.

Je repère quand même quelques fans avec les T-shirts Editors, majorité masculine quand même (la fosse Green Day c'était que des minettes.)
Et bien en festival, comme prévu, le début était un peu mort, l'ambiance avait du mal à décoller avec une setlist proche du concert au Bataclan en décembre dernier. L'essentiel est là, c'est tout ce que je demandais.

Le groupe était très content d'être là : "It's really good to see you" "It's good to be back too" s'exprima Tom Smith pendant l'intro de Bones
Le point très positif est que le groupe est toujours aussi bon, surtout sur le 'No Sound But The Wind' version Twilight, totalement exceptionnelle, qui a étourdi la fosse tellement c'était beau.
D'ailleurs il y a un fan hardcore qui chantait avec toute ses tripes pendant la chanson, et qui est passé longtemps sur l'écran géant. Une fanpage lui est même consacrée.
Perso, j'étais à peu prêt dans le même état et je l'ai même pas vu, c'est pour dire !

No Sound But The Wind (TV Recording)


Que dire de la suite : "Bricks & Mortar - Papillon" totalement dantesque, toute la fosse, même les boudeurs ont bougés ! Merci les lance-flammes qui ont enflammés Werchter... "Papillon" est d'ailleurs 1er du top Itunes rock en Belgique :D.

Papillon (TV Recording)

J'ai cru à la fin du concert après cette folie mais le groupe jouera Fingers In The Factories avec un public qui se prend enfin au jeu.
Voila, énorme show, je pourrais encore voir ce groupe une dizaine de fois sans me lasser pour le moment, rares sont les groupes dans cette situation chez moi!

Setlist:
In This Light And On This Evening
An End Has A Start
Bones
Bullets
Eat Raw Meat = Blood Drool
All Sparks
Blood
Munich
You Don't Know Love
The Racing Rats
Smokers Outside The Hospital Doors
No Sound But The Wind
Bricks And Mortar
Papillon
Fingers In The Factories


Green Day (Main Stage)


Green Day, Green Day... autant sur CD je suis ultra fan mais en live, Billy Joe me tape sérieusement sur le système.
Les 2 fois où je les ai vus, il a fait exactement les mêmes "héhooo" à répétition. OK, pour les minettes, elles devaient être contentes, mais moi ça me gonfle.
Je suis resté 30 minutes, il avait à peine fait 3 chansons (21st Century Breakdown, Know Your Enemy et Holiday)

J'ai donc décidé de voir LCD Soundsystem à la Pyramid et de revenir après car Green Day avait prévu 2h30 de concerts... (dont 2h de héhooooooooo)

En revenant, ils joueront 21 Guns, Minority avec les mêmes confettis qu'à Bercy ainsi qu'un rappel American Idiot, Jesus of Suburbia, Wake Me When September Ends et Good Ridance (Time of Your Life) plein de feu d'artifices.


Setlist:
Song of the Century
21st Century Breakdown
Know Your Enemy
East Jesus Nowhere
Holiday
¡Viva la Gloria!
Give Me Novacaine
Are We The Waiting
St. Jimmy
Boulevard of Broken Dreams
Burnout
Nice Guys Finish Last
2000 Light Years Away
Hitchin' A Ride
Welcome To Paradise
When I Come Around
Iron Man / Highway To Hell
Brain Stew
Jaded
Longview
Basket Case
She
King For A Day / Shout
Teenage Kicks/Always Look on the Bright Side of Life/(I Can't Get No) Satisfaction/Hey Jude
21 Guns
Minority

American Idiot
Jesus of Suburbia

80
Before the Lobotomy
Wake Me Up When September Ends
Good Riddance (Time Of Your Life)


LCD Soundsystem (Pyramid Marquee)

Dans une Pyramid Marquee presque comble, la boule à facette est en place !
Je venais voir pour la première fois le groupe de James Murphy, moi qui n'avait pas eu mes places pour ses 2 Bataclans soldout en mai dernier.
Et bien c'était fort excellent sur la totalité du set, moment forts sur les anciens morceaux comme Yeah, Tribulations ou encore son dernier single Drunk Girls.

La particularité de LCD Soundsystem est le répétition des beats-afrobeats sur des morceaux parfois très longs. J'ai pas trop accroché à Pow Pow ou encore I Can Change qui sont un peu trop monotones je trouve. Daft Punk is Playing at My House est pas trop en live non plus hélas.
L'ambiance était là et ce sera avec plaisir que je retournerais le voir à Rock en Seine, à ne surtout pas manquer ! (et en étant semi-bourré c'est encore mieux)

5 commentaires:

*@udrey* a dit…

attention : roman :

Quand j'ai su qu'Editors allaient jouer après 30STM, Paramore et avant Green Day, je me suis dit que ce n'était pas trop approprié. Ils auraient du jouer l'an dernier lorsqu'il y avait The Killers, Coldplay et Bloc Party.

Bref, une personne sur deux sautait pendant ce concert donc sur la vidéo ça rend bien. Mais j'étais quand même contente d'être derrière le fan hardcore car 1) j'étais à peu près dans le même état 2) je me serais sentie bien seule s'il n'était pas là.

Et je suis d'accord avec toi pour Green Day. Les hééééooohh m'ont gonflé à force. Même s'ils jouent longtemps, ça se voit quand même qu'ils essayent de meubler entre chaque chansons. Entre les hey jude, les riffs à répéter à haute voix, highway to hell, lancer de tshirts, public sur scène et lancer de papier toilettes, bah forcément, ça fait passer le temps.

C'était la première fois que je les voyais, et, comme Muse, ce sera sûrement la dernière... C'était chouette sur le coup mais c'est pas le type de show à regarder en boucle. Tu vois le concert une fois et ça suffit amplement :)

Anthony a dit…

Enfin RW, ils s'en foutent de la cohérence de la programmation, Editors pouvait pas tourner l'an passé car l'album n'était pas sorti.
Ils prennent les groupes qui tournent dans la période et les mettent sur la Grande Scène si c'est un nom connu.

Anonyme a dit…

Personnellement, Le concert d'Editors m'a plutôt réconcilié avec eux, après leur prestation du Bataclan, et surtout en regard de leur 2 précédents Werchter...

*@udrey* a dit…

Oui, c'est certain qu'à Werchter, ils sont tous sauf cohérents (le dimanche de 2009 reste un bon exemple)...
C'est dommage car Editors avaient fait quelques festivals l'an dernier (remarque, déjà que c'est difficile de rassembler tant de gros groupes en si peu de temps, on ne va pas non plus râler à cause d'un problème de cohérence sinon on s'en sort plus)

Anonyme a dit…

do you have more photos of paramore with the 2 girls on stage? i'm one of them