Pages

dimanche 2 mai 2010

Review Festival : Groezrock, un indie à un festival Punk.


Le Groezrock est depuis peu l'évènement Punk en Europe chaque année au mois d'Avril, avec énormément de groupes punk Californiens qui débarquent dans la pauvre campagne flamande....un festival 95% testostérone donc, où tu ne croises aucun mec en Flanel Shirt.
C'est au détour d'une conversation sur Pennywise qui passe le 9 mai à Paris qu'on m'a dit qu'ils seraient au Groezrock cette année. Je ne suis plus trop fan de punk rock, je l'étais beaucoup plus au Lycée où j'écoutais Pennywise ou Sum 41 en boucle, quelques chansons en tout cas et à l'époque je ne connaissais pas le concept de télécharger "un album!"

Le festival se déroule sur 2 jours, le vendredi ne me tentait pas trop mis à part Sunny Day Real Estate (le groupe du bassiste des Foo Fighters, plus emo 90s que punk) et Saves The Day (powerpop punkrock). Vu que je n'adhère pas trop au Hardcore (mis à part Refused), je n'ai pas fait ce jour.
La chance de ne pas être allé ce vendredi puisque tout ces groupes là (+ Hatebreed) ont tous annulé à cause du volcan islandais ! Mais soyons solidaire de ceux qui venaient que pour eux, ils devaient être bien dégoutés...

Bref cette année, aucun groupe du samedi n'a annulé, tous ont répondu présent pour fêter les 30 ans de carrière des pionniers du punk californien : Bad Religion, dont le guitariste est le fondateur du plus gros label de punk rock Epitaph (pour l'histoire.)
Putain 30 ans quand même ! Les groupes dans la même situation se comptent sur les doigts de la main... d'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi Bad Religion est aussi mal perçu dans le monde de la musique (ouais c'est cool d'écouter les Ramones/Sex Pistols et c'est mal d'écouter Bad Religion hein ?)
Ok le nom/logo est kitsch mais ça se veut politique blabla etc...




Arrivée en Terre belge dans la matinée, on file à l'hôtel de "Geel" pour poser les affaires pour ensuite se rendre dans la direction de "Meerhout", ville où a lieu le festival. Bien sûr, c'était en territoire flamand, rien n'était écrit en français et personne ne parle notre langue.
Mis à part les 4 gros noms sur la grande scène en fin de soirée (Sum 41, AFI, Pennywise, Bad Religion), je ne connaissais aucun autre groupe qui jouait en cette journée très ensoleillée.


En bref : Zebrahead, groupe de pop punk à la Sum 41 avec un chanteur qui rappe genre Mike Shinonda. Ils ont bien réussi à faire bouger la fosse en appelant aux "20 circles pit!" et même un Wall Of Death comme on les aiment en France (et y'avais bien 20 cercles !)

"Je précise que cet extrait ne résume pas du tout le concert"

Ensuite j'ai vu 3 chansons de Dance Gavin Dance, un nom que j'avais vu trainer sur Last.fm, c'est du post-hardcore avec un chanteur qui gueule sans arrêt et un guitariste à la Flying V. C'est une espèce de sous Fall Of Troy, en 200 fois moins mélodieux et impressionnant que la technique de Thomas Erak! J'ai tenu 3 chansons puis après direction buvette : Monster Energy Power + Frites belges!

Pas spécialement motivé pour se taper les groupes punks inconnus, nous préférons faire une petite sieste dans l'herbe belge, sous le soleil tapant.
Au réveil, j'ai vu Steak Number Eight , un groupe de Sludge belge, son intéressant mais ce genre de groupe, tu te fais chier après 4 chansons...

19h, Il y avait LIT, un groupe plus rock extravagant que punk, des compositions à base de Ohhh comme Bon Jovi quoi. Pas vraiment emballé par leur set...

Puis sur un fond de T.N.T chanté en cœur par tout le public : Sum 41 ! Les canadiens ne sont pas "mort" même si rien n'est prévu pour le moment (pas à ma connaissance en tout cas.) Un set assez Best Of sur lequel j'ai pris beaucoup de plaisir à gueuler les paroles de The Hell Song, In Too Deep, Over My Head, Still Waiting (The Sums !) ou encore Fat Lip.
Il y a eu des reprises : Master of Puppets (1 minute) et Paint It Black des Stones, assez massacrée il faut dire.
En 1 heure de set, cet imbécile de Derrick a passé son temps à faire durer TOUTES les chansons 10 minutes, à base de "Say : Fuck You Derrick!" etc. Il m'a un peu gonflé sur le coup, il a voulu chauffer le public, ça a plus refroidi l'ambiance.
Bref un bon moment de nostalgie même si un poil court (en partie gâchée par Derrick...) sauter sur Fat Lip, ça n'a pas de prix.

"Pas pu prendre de vidéos car j'étais en plein milieu de la fosse, mais je ne regrette pas! Ces mecs par contre sont à au moins 15 mètres de haut"


AFI, aka A Fire Inside, groupe de punk gothique à la base. Avant AFI c'était les mèches noires, un style à eux, mais maintenant ils sont passés à un glamrock à paillettes, vestes blanches, coupe de soirées etc...
J'ai pas trop accroché aux morceaux des dernier albums, mais il y avais quelques morceaux sympas assez punk.
Seul le bassiste me disait quelque chose : mais oui! c'est Hunter Burgan, le bassiste qui a enregistrer la basse sur le dernier Tegan & Sara !


Les choses sérieuses commencent avec un des plus gros groupes de punk californien toujours chez Epitaph : Pennywise.
C'est assez violent comme musique mais j'aimais beaucoup auparavant, surtout Fuck Authority, chanson sur laquelle je me suis donné à cœur-joie dans le moshpit, et voir que la fosse entière reprenait les paroles fût émouvant : Back in 2007!
Je ne connais pas plus que ça sur le reste du catalogue mais j'ai encore mal à la nuque tellement j'ai headbanger.
Et puis quand le gros guitariste bien balèze, caricature de l'américain, disait "I WANT YOU TO MOVE YOUR FUCKING ASS, LETS DO SOME CIRCLE PIT", la fosse a évidemment suivi et j'ai été entrainé dans mon premier Circle Pit de ma vie #émotions.
J'oublierais presque la reprise de Otis Redding : Stand By Me, qui commence presque comme l'originale puis pour être assaisonnée sauce Pennywise sur le refrain, c'était assez violent !
Le finish sur Bro Hymn était sublime, pleins de gens sont venus sur scène pour chantonner le hit du groupe, qui résonnera 10 bonnes minutes après la fin du gig.

Pennywise - Bro Hymn (ou tentative de vidéo dans la fosse)



Fin du festival avec les légendes Bad Religion, j'adore beaucoup leur punk typiquement californien, surtout la batterie qui donne sévèrement envie de bouger ! C'est BEAUCOUP moins violent que Pennywise et la fosse c'était assez bon enfant (malgré les quelques connards bourrés habituels...)
Ils ont tellement d'album que je n'ai pas eu le temps de bien réviser, mais pour leur âge, j'ai trouvé que ça envoyait encore !
En écoutant leur set qui fut assez long (~25) puisqu'ils ont enchainés les chansons, je me rend compte que tous les groupes genre Green Day / Offspring doivent beaucoup à Bad Religion!

Bad Religion - American Jesus


Au final, bon festival où tu viens plus pour t'éclater (la nuque) que venir apprécier la qualité sonore, j'y retournerais bien si jamais quelques noms me branchent l'année prochaine!
En revanche, j'ai toujours mal à la nuque en ce moment, j'y suis allé un peu trop fort, après une semaine fort ennuyeuse au boulot.

2 commentaires:

Nora a dit…

Ca faisait un moment que j'étais pas venue sur ton blog, ça change de lire une review de ce genre de concerts :p

(et personnellement j'ignorais jusqu'à l'existence de ce festival, merci d'avoir contribué à ma culture perso xD)

Donc la conclusion... Pourquoi pas l'année prochaine si quelques noms sympa se pointent là bas ?

Tony a dit…

Si y'a NOFX, Anti-Flag, Rancid, Rise Against why not!