Pages

samedi 12 décembre 2009

Review Concert : Julian Casablancas @ Bataclan 08/12/09


Dernière ligne droite pour les concerts de 2009 (snif), j'ai oublié de parler de Them Crooked Vultures à l'Album de la Semaine le 04 décembre, c'était vachement bien (le meilleur ADLS de toute ma vie et un des meilleurs concerts de 2010, 1h30 de pure folie !!!)
Et Julian Casablancas dans tout ça, ex-Strokes membre des Strokes de son état, était à Paris cette semaine pour créer "l'évènement" suite à la sortie de son premier album solo 'Phrazes For The Young', en somme très loin des Strokes puisqu'il sonne très électro-pop avec beaucoup de synthés mais à la fois très similaire notamment sur la voix, car oui les Strokes, c'est avant tout une voix spéciale et unique, celle de Julian Casablancas ! (même si "The Brain" Albert Hammond Jr. n'a rien à lui envier !)



Première Partie : Neon Indian

Le Bataclan était déjà bien rempli avant même que la première partie commence, sur un fond triphop très... soporifique (Massive Attack?), j'avais vraiment du mal à rester éveillé et je pense que ce genre de musique en musique d'attente est une TRÈS mauvaise idée.
Je ne savais pas non plus qu'il y avait une première partie, c'était les américains Neon Indian que je connais ni d'Eve ni d'Adam, rien qu'au nom on sait que c'est un groupe Pitchfork like (bingo :D !)

C'était très électro-psychépop à la Passion Pit, en un peu moins danceable mais leur son était très intéressant, j'ai bien aimé et un groupe à suivre/écouter donc... (j'ai même limite plus apprécier Neon Indian que Julian au final)
Par contre, la quasi absence des lumières ont carrément gâché le set, "tu fais pas de l'électropop dans le noir nomdidiou !"



Headliner : Julian Casablancas


Attendu un peu comme le Messie par les fans des Strokes, qui n'y croyaient plus vraiment (jusqu'à l'annonce des dates pour 2010!), Julian Casablancas pointe le bout de son nez, très rock avec son gilet en cuir, avec ses 6 musiciens devant un Bataclan 80% féminin. (1 Batteur, 1 Percussionniste, 1 Guitariste/Clavier, 1 Bassiste, 1 autre Guitariste et 1 autre synthé je crois.)

De là ou j'étais, je vais être franc, j'aime pas les ambiances "forcées" comme au début de ce concert, je retrouvais la même ambiance de merde qu'aux Kills à la Route du Rock, les mouvements de foules et les bousculades forcées alors qu'il ne se passe pas grand chose au final... j'aime pas, point.
Je préfère les ambiances où tout le monde s'éclate genre Passion Pit, là c'était le pressing pour rentrer dans des boites de conserves.
Donc... même public de merde, qui est plus là pour se montrer que venir écouter de la musique, bref c'était le point je suis pas content du tout.

Donc après avoir passé les 2 premières chansons Ludlow St. et River of Brakelights sans pouvoir bouger ni lever les bras (c'est super les concerts comme ça , j'adore), je recule un peu dans un endroit où l'on peux pogotter bouger comme il se doit sans avoir les fans qui veulent toucher Julian alors qu'ils sont à aux moins 10 mètres.
Sinon j'adore Out of The Blue et 11th Dimension, et le fait qu'il y a eu cet enchainement a été exceptionnellement bien (tout comme 30 Minute Boyfriend que je ne connaissais pas, très sympa :D)
Julian avait l'air très content d'être là, et ça se voyait qu'il prenait plaisir à chanter ! "Vous êtes fucking fous!"

Bien accroché à son micro toute la soirée (excepté un bain de foule très apprécié des premiers rangs), Julian enchaine la quasi totalité de son album et en prime une démo des Strokes, que les fans ont dû apprécier : I'll Try Anything Once.
Le son était pas top... un peu brouillon, on est venu voir JULIAN CASABLANCAS, alors que le fait de n'entendre qu'un vague son de sa voix, fortement couverte par les synthés trop forts, est un poil déroutant.

Petit rappel de 2 chansons, tout le montre regarde sa montre "Ah ok! 50 minutes..."
Personnelement, je m'y était préparé à étre un peu déçu de ce coté là mais bon on l'excuse le Julian, un seul album de 8 titres en live, c'est dur.
Ceux qui ont su garder un peu d'objectivité ont été pas vraiment emballés...



Setlist :
Ludlow Street
River of Brakelights
Out of the Blue
11th Dimension
Left and Right in the Dark
I'll Try Anything Once
Old Hollywood
Glass

30 minute Boyfriend
4 Chords of the Apocalypse


Une "review" est assez courte finalement... tout comme le concert ceci-dit
(Pas de photos ni vidéos, impossible de dégainer dans les mouvements de foule.)


Last.fm

4 commentaires:

Nora a dit…

Cette description me rappelle totalement les concerts des Kooks/Arctic Monkeys que j'ai faits, à part que là au contraire c'était trop long à mon goût... c'est dommage parce que ça gâche l'intérêt (qui finalement n'est pas si énorme) que ces groupes ont en live :(

PS : ton post m'a fait tiquer... Y a des dates des Strokes annoncées pour 2010 ???

Tony a dit…

Yup, des festoches en Europe mais rien en France

*@udrey* a dit…

Aussi peu de chansons ? :S
ça doit être frustrant, même s'il n'a qu'un album...
J'sais pas moi... il aurait pu faire des cover ou un peu de Strokes XD... C'est bien comme ça qu'ils font les chanteurs d'anciens groupes quand ils n'ont qu'un album... nan ?
Mais bon, que ce soit pour 2 minutes ou 2 heures, ça a du quand même plaire au public féminin...

Jérémie a dit…

Hello et merci pour cette chronique. je suis assez proche de ce que tu écris. Pour ceux que ça intéresse : http://www.merseyside.fr/julian-casablancas-bataclan-setlist-revue-concert-chronique
A+