Pages

jeudi 16 juillet 2009

Review Concert : Nine Inch Nails + Mew @ Zénith 07/07/09





Cela faisait un long moment que j'attendais le fameux NIN/JA Tour, la fameuse tournée co-headlining avec les légendaires Jane's Addiction et Nine Inch Nails...
Pour Paris, on a pas été sages donc pas de JA mais Mew, une découverte des plus intéressante pour moi, je suis totalement ADDICT en ce moment. (vous l'aurez déjà remarquer si vous lisez régulièrement ces pages.)

J'étais tellement impatient de ce concert que j'ai acheté les places en pré-ventes sur NIN.com, une dizaines d'euros plus cher que je regrette pas car j'ai eu un ticket "collector" qui n'a servi strictement à rien (voir photo en haut).
Le concert à mis du temps à être complet mais il l'était ce mardi 07 juillet pour la "dernière tournée" du groupe en live : Wave Goodbye Tour.
Je suis pas expert en musique industrielle mais ce groupe là vaut le détour, une telle histoire qui tourne autour de ce Trent Reznor depuis la fin des années 80... Tellement le détour que c'est le concert que j'attendais le plus cette année (pour le moment).
Un éternel geek, un des premiers sur twitter, qui emmerde les maisons de disques. Il est totalement indépendant après avoir quitté Universal et offre ses nouveaux albums gratuitement sur le net comme Radiohead. J'admire ce genre de personnes :D...


DONC Mardi 7 juillet, température ambiante, soit Le Zénith soit Cérémonie de MJ : Direction Le Zénith !

En arrivant vers 18h00 pour chercher mon billet (la peur au ventre avec mon pauvre papier et mon ID), déjà une impressionnante file d'attente composés de fans sappés en noir, de sweat capuches "gothiques", T-Shirts aux inscriptions"satanistes", de gens aux coupes louches style Allemands WWII et de gens en T-Shirt Blanc (2 dans la file... moi et un autre, j'ai compté)

Ils n'ont pas compris que NIN c'était pas Pantera et qu'il n'y a pas "666" à toutes les chansons (même aucune, ils n'ont pas compris toute la subtilité du groupe). 'fin je dis ça d'un coté, je m'en tape. c'est surtout que les "metal heads" sont souvent bornés musicalement et dès que c'est pas du gros son, ils sifflent ou disent que c'est de la merde.
Et puis objectivement, est le metal dans NIN quoi !
Fin de mon petit coup de gueule, je dis ça car quand j'ai lu que certains mecs "siffleront" Mew car ça leur plait pas, ça m'énerve plus qu'assez. (surtout quand on s'appelle Kevin666).
Fort heureusement, tout le monde n'est pas comme ça (la preuve :p >) Beaucoup de gens de divers horizons musicaux apprécient NIN.


Je rentre dans l'enceinte du Zénith pour changer mon t-shirt blanc par un NIN, beaucoup plus classe.

J'ai été très émerveille face à la scène magnifique, les projecteurs métalliques sur le plafond et les spots puissants sur les cotés, vous verrez avec les photos à venir qui ont été "réussies" car tellement les spots changeaient et étaient puissants, difficile de prendre des photos (avec l'iphone...)





Mew débute vers 20h



Jonas le chanteur, son bassiste et son guitariste arrivent sur scène sans rien (juste un tam-tam) et jouent un titre que je connaissais pas composé de vocalises et de percussions (pourtant j'ai bien révisé la veille !).
J'ai eu peur qu'en commençant comme ça, ils se fassent lyncher !
Il s'avérait que c'était New Terrain, premier titre du nouvel album No More Stories Are Told Today, I'm Sorry, They Washed Away, censé sortir en Août.
Il a déjà été leaké et comme l'attente a été insoutenable, j'ai cédé (mais promis j'achèterais un T-Shirt à la Maro!!)
Public froid, aucune réaction mais tant mieux ! Aucun sifflement, ce que je craignais le plus en venant ici.
Ils enchaineront sur Introduce Palace Players, leur prochain single puis Repeaterbeater, tous les 2 disponibles sur l'EP 5 titres No More Stories (Spotify !)



Mew joueront d'autres titres dont l'enchainement Special / The Zookeeper's Boy comme sur l'album et ils termineront sur le magnifique, magique, envoutant Comforting Sounds (voir 3 news plus bas), j'étais envahi par les frissons tellement... 9mn de bonheur.


Jonas a même remercié le public pour être venus et être aussi "attentifs" ! Tu parles! la plupart n'écoutait même pas ou en avait rien à foutre, je passe sur le mec qui se foutait la gueule du chanteur "mais il chante comme un pédale !!!" "Gros Con, c'est pas du DEATH METAL .\../" disais-je dans ma tête.
On était les 2 seuls (bon les 2 devant-devant nous aussi, ce qui fait 4) à applaudir et à "crier" un peu... sous les regards "surpris" et "inquiets" des gens autour de nous "mais pourquoi on s'est mis à coté de fous ?"

Un peu déçu qu'ils aient pas joués 1.5.6 ou Am I Wry? No, d'autres titres sympas mais je vais pas me plaindre, j'ai été plus que comblé avec ces titres.
J'espérais qu'ils reviendront dans l'année, c'est chose faite grâce à Alias ! See you in November guys.






Descendant gentillement de mon nuage danois : Positionnement stratégique vers la barrière gauche près des enceintes par peur de mourir avec ceux venus pour se battre uniquement.
Vue imprenable sur les biceps du Trentznor.

La pression se ressent de plus en plus dans la fosse, et dans les gradins presque au complets.
Lumières non-éteintes, la musique d'ambiance (très shoegaze/noisy 80) s'arrête pour laisser place à une musique "inquiétante".

Les lumières s'éteignent enfin, Trent et sa bande composé de bons musiciens rentrent sous les ovations Robin Finck, le guitariste avec une coupe sympa, il a travaillé avec les Guns N' Roses (post-Slash)
Justin Meldal-Johnsen
, bassiste de Beck, il a travaillé avec Garbage ou Air en tant que bassiste. Il a une collection IMPRESSIONNANTE de basses, qu'il changeait à chaque titre, il maitrise aussi bien les claviers que la contre-basse. Je lui donnait 23 ans, il en a 39 en réalité.
Puis le jeune Ilan Rubin, aux fûts 21 ans... ex-Lostprophets, il jouait dedans pour le 3ème album des gallois.


Le groupe commence les premiers accords de Somewhat Damaged, premier titre de The Fragile... un très gros titre pour commencer un concert...




Les lumières puissantes m'en mettent plein la vue... étant prés des enceintes, je ressentais la musique vibrer en moi, les basses puissantes et les battements du jeune Ilan Rubin, ça faisait un moment que j'avais pas eu cette sensation.




"Admirez ces déflagrations de spots (ce sont des photos "ratées")"



Étant plus que bien rentré dans le concert, NIN enchaine sur Terrible Lie, un des classiques de Pretty Hate Machine fait ressentir la musique encore au plus profond de moi.

The Downward Spiral (6/21) et The Fragile (5/21) seront très représentés ce soir, les albums les plus populaires et sombres.

L'Heresy continue avec March Of The Pigs, mon titre favori, il prend toute son ampleur en live avec cet Ilan Rubin très impressionnant, qui est aussi bon claviériste !
Je comprend pourquoi j'aimais tant la batterie sur le dernier Lostprophets, ce mec est talentueux et il a choisi la bonne voie.






La série The Downward Spiral continue avec Reptile et The Becoming, tandis que Trent interagit avec le public pour annoncer la cover de Bowie : I'm Afraid of Americans
Burn et Gave Up dont les "refrains" en live sont vraiment terribles.


Trent passe au piano, accompagné par Justin à la contre-basse pour le très beau et sombre La Mer, silence (presque) complet pour admirer ce morceaux qui laisse bouche-bée.
Période calme, The Fragile, Non-Entity (titre gratuit), Gone,Still et The Way Out Is Through.





Les affaires reprennent avec Wish (A VOIR), repris en choeur par le public : "Wish there was something real,Wish there was something true". Le Seul titre de Year Zero est joué : Survivalism, version live encore 10x meilleure que sur CD...

Trent nous présente son équipe, jusqu'au dernier Ilan Rubin, qui fête son anniversaire aujourd'hui même ! Trent lui a réservé une surprise comme il se doit : 2 Strippers topless avec un gâteau amené sur fond de 50Cent remixé sur Closer.
Joyeux 21 ans!!! aussi vieux que le groupe (Trent pourrais être son père quoi.)





Gâteau qui a fini sur sa tronche, NIN enchaine illico avec le lourd Physical et un The Day The World Went Away "je savais pas que c'était si bien".

Ambiance pesante, NIN commence ses classiques : Hurt, dès que j'ai vu Trent jouer ce titre, je savais que le concert allait finir tôt. Un public décevant qui sait même pas taper en rythme (dans ce cas là autant ne rien faire) c'est surement ça qui va agacer Trent à en jeter sa guitare à la fin de HLAH.
Un des titres les plus magique, repris par la légende Johnny Cash avant de mourir.

The Hand That Feeds, un des titres NIN les plus abordables, que j'adore. Tres décevant en live par contre.

Le concert se termine sur le 2ème classique de Pretty Hate Machine : Head Like a Hole, son intro tribale et ses refrains repris en choeur : "HEAD LIKE A HOLE".

Une tentative de rappel, en vain, les lumières se rallument... le groupe ne reviendra pas sur scène.






Setlist

  1. Somewhat Damaged
  2. Terrible Lie
  3. Heresy
  4. March of the Pigs
  5. Reptile
  6. The Becoming
  7. I'm Afraid Of Americans
  8. Burn
  9. Gave Up
  10. La Mer
  11. The Fragile
  12. Non-Entity
  13. Gone, Still
  14. The Way Out Is Through
  15. Wish
  16. Survivalism
  17. Physical
  18. The Day The World Went Away
  19. Hurt
  20. The Hand That Feeds
  21. Head Like A Hole


J'ai vraiment pris une bonne claque par NIN, le groupe prend toute son ampleur en live (autant sur CD... j'écoute rarement.) Le son était carrément puissant.
Prestation très professionnelle ça débouche assez bien les cages à miels (Copyright Z.)
Le groupe est vraiment polyvalent, tout le monde est multi-instrumentaliste et des groupes comme ça, ça coure plus les rues...
Dédicace aux spots, du plus bel effet, moins bien que ceux de Prodigy mais ils envoient autant !!

Déçu pour le manque d'homogeneite de la setlist (0 The Slip, 1 With Teeth, 1 Year Zero, 2 Pretty Hate Machine) ainsi que l'absence du rappel des 3 titres prévus : Echoplex, Dead Souls et In This Twilight. (source : les mecs qu'ont payés 1000$ pour le backstage).
Pas de Starfuckers, Inc. un autre titre que j'aime bien :(!



J'aimerais allez les revoir à Nimes, mais les bus sont COMPLETS, trop dégouté.







Goodbye NIN...

LastFM

Merci à tous les youtubeurs pour ces vidéos d'une qualité peu commune :). (bientôt les miennes avec le TZ-7!)

6 commentaires:

Elo a dit…

Ahh effectivement jcomprend mieux pourquoi t'as mis quoi, environ 2h ? pour écrire ça :D
Enfin bon pour le public, moi aussi jles aime bien, ils sont ouverts d'esprits ça fait peur, jm'en suis encore plus rendu compte avec slipknot aux eurocks quand jfaisais la queue pour rentrer "oh mais nous on va sur la grande scène tfaçon tout le reste c'est nul" ouais bah .. :D
sinon Mew ça m'intrigue à force va falloir que j'écoute ça! et pi NIN bah j'en parle même pas, jme console en me disant qu'ils ont pas fait de rappel (jfais ce que jpeux :D)


(et sinon les bus sont complets pour Nîmes, mais il y a toujours des trains ! :p bon ok jme tais ça va ..)

Tony a dit…

http://musicdoesntexistinmycountry.blogspot.com/2009/05/petit-groupe-sympa-mew.html
tout à été prévu :D!

Elo a dit…

j'ai déjà lu qu'est ce que tu crois ! :p
me reste plus qu'à écouter :D

Veee a dit…

1000$ pr entrer backstage?
NiN,mieux que Kiss quoi :D
sinon je plussoie tes propos,enorme concert pour moi.
sinon ils passent fin aout à NYC, go? :D xx

Tony a dit…

Fin aout : Res :D

wylko a dit…

J'ai lu avec attention ta review. Tinquiètes pas pour MEW on était 2 de plus dans les gradins... ça fait donc 6 en tout.
C'est loin novembre...
Pas grand chose à rajouter sur NIN ;)