Pages

dimanche 12 juillet 2009

Review Concert : The Dead Weather @ La Cigale/Canal+ 29-30/06/09

Jack Lawrence (Bass), Alison "VV" Mosshart (Vocals/Guitar), Jack White (Drums/Guitar), Dean Fertita (Keys/Guitar)

Aujourd'hui, c'est Review 2 en 1, eh oui, j'ai eu "la chance" de voir le groupe 2 fois en 2 jours. (et franchement ça valait carrément le coup de stresser pour avoir des précieuses places...)



Day 1 : La Cigale...

Étant fan absolu de Jack White avec les Whites Stripes ou les Raconteurs, des Greenhornes, des Queens of the Stone Age, et dans une moindre mesure des Kills... ça faisait un bout de temps que j'espérais que ce supergroupe allais passer dans notre chère capitale...

Mes vœux ont été exhaussés vers le mois de mai quand j'ai appris la nouvelle sur Facebook !
J'étais un peu perplexe à propos du groupe avec le premier extrait Hang You From the Heavens, je le trouve assez en deçà de ce que peut pondre un groupe pareil !
La batterie pour Jack... on va dire que c'est pas son instrument de prédilection *lol* /mauvaise langue.
Ils m'ont carrément plus que remotivé avec leur titre gratuit : Treat Me Like Your Mother.
L'album Horehound n'est pas encore sorti, il est prévu pour le 13 juillet, donc surprise totale pour ce concert mais avec Jack "on est jamais déçu !!" donc concert a assister les yeux fermés.


Lundi 29 Juin, Jour J, enfin les retrouvailles avec le son des Gretsch... Bo Diddley,Billy Gibbons (ZZ Top), White Falcon ont répondus présent.

Aucune première partie était annoncée, du coup, je ne sais pas qui a pris le premier groupe qui était disponible...
C'était Aqua Nebulla Oscillator (3 auditeurs à tout peter sur last.FM), un groupe parisien assez bizarre, du "doom-stoner-n'importe quoi" avec des mecs qui ont plus la tronche de Death Metalleux.
La nana au "chant" et le guitariste arrivent sur scène, ils nous pondent une intro "expérimentale" style "nous allons bientot rejoindre la 4ème dimension" avec une voix de sorcière/décollage de fusée "3,2,1 Ignition" BREF.



Ses 2 autres acolytes arrivent et jouent un truc plus sympa MAIS j'ai été pris d'une crise de fou rire incontrôlable quand la nana jouait avec son Theremin et que son micro marchait plus sur la fin de son set...



A noter : Le look pascopiédutout de la chanteuse, la gretsch du bassiste géant et le theremin, machin qui fait du bruit selon la distance des mains de l'antenne (woooooo comme dans les films d'horreur de série B) !
Fini le matos qui marche plus : les Roadies de Jack, toujours costumés,rentrent sur scène.Je reconnais les mêmes qu'aux Raconteurs à ReS. Fini le costume bavarois, un simple costard/chapeau classique cette fois ci. Ils règlent les guitares à 15.000$ et hissent le fond du concert : toujours aussi bizarre les dessins de Jack (tout comme les t-shirts kitsch corbeau/tigre ou chimpanzés)


Le groupe se pointe enfin vers 21h je crois, première fois que je les vois alors que j'ai attendu toute la journée dehors.
Dean choppe sa White Falcon, commence les premiers accords du très bon 60 Feet Tall et "la magie operre", fini la mauvaise langue.


"Le flou, c'est artistique. Promis ça va être mieux avec mon nouveau TZ-7."


Le groupe à enchaine tout l'album avec en prime une cover de Pentagram (Forever My Queen) du plus bel effet.
L'ambiance était omniprésente avec cette folle de VV, première fois que je la voyais... et ben elle assure "grave" en live. Elle fais comme chez elle : va y que j'allume ma clope et tout.
Mention Spéciale aux moment énergiques sur 60 Ft Tall et Treat Me Like Your Mother, La Cigale était devenu un trampoline géant le temps de ces chansons.

Ne connaissant pas ces titres, j'étais en train de découvrir en live les nouveaux titres qui ont l'air prometteur.

Mis à part les problèmes avec la pédale de Little Jack (qui a valu un coup de pied sur l'ampli, étant devant : venant de lui, ça m'a choqué !!!), le groupe était là musicalement : L'orgue et les riffs de Dean, Jack assure plus que je l'imaginais avec sa batterie, même si j'ai pu noter qu'il cherchait, parfois, ses toms.
Sur Hang You From The Heavens, il s'amusait à faire tourner ses baguettes, tel un batteur avec 20 ans d'expérience (il a du galérer 20h je parie.)

Bien sur, le zénith du concert, c'est quand Jack choppe sa Billy Gibbons pour jouer (enfin) There Will Be Enough Water un blues rock efficace, envoutant, magique... VV et lui chantent dans le même micro pour un moment sexy.


VV s'éloigne, vient s'assoir sur l'enceinte juste à ma droite, et admire le vrai boss de la guitare faire son boulot (le solo n'apparait pas sur la version CD, tant pis pour ceux qui verront jamais ça!)



Les lumières se rallument après New Pony, une reprise d'un titre peu connu de Dylan.
Le concert a duré 1h et quelques, un peu court mais l'album a été joué en entier, ils vont pas en inventer plus que ça !

Ce qui est formidable, c'est que tout le groupe est multiinstrumentaliste, l'alchimie est presque parfaite.




Setlist (sans surprise, comme le bootleg) :

1. 60 Feet Tall
2. Treat Me Like Your Mother
3. Bone House
4. You Just Can't Win
5. So Far From Your Weapon
6. Child Of A Few Hours
7. Rocking Horse
8. I Cut Like A Buffalo
9. No Hassle Night
10. Will There Be Enough Water?

Encore

11. Forever My Queen
12. Hang You From The Heavens
13. New Pony







Day 2 : Studio 104, Canal+


Je voudrais tout d'abord remercier mes parents,mes amis mais aussi whitestripes.fr pour m'avoir fais gagner (en premier) une place pour assister à cet enregistrement de L'album de la semaine (puis j'ai du décliner l'agence Cassandra, qui a surement profité à un autre fan...)

Le studio est censé être fermé mais Jack White oblige, il ouvre le temps de sa venue dans la capitale pour mettre en boite
J'ai peu l'occasion d'aller aux enregistrements télés, c'est plutôt une bonne expérience.
Le groupe se pointe vers 20h, VV porte sa célèbre cape léopard mais pas son manteau en fourrures de pauvres bébé phoques.

L'atmosphère est beaucoup plus agréable qu'à La Cigale, donc le concert, même si il n'y a pas eu d'ambiance, est beaucoup plus... "frais", c'est le mot.

Pas de photos/Vidéos, désolé, on n'avait pas le droit.


Setlist (raccourcie/ordre changé)

  1. 60 Ft. Taller
  2. Treat Me Like Your Mother
  3. Child Of A Few Hours
  4. I Cut Like A Buffalo
  5. Forever My Queen
  6. Hang You From The Heavens
  7. No Hassle Night
  8. New Pony
  9. There Will Be Enough Water

Le point d'orgue, toujours le morceau de Jack à la guitare en final , encore plus intense que la veille.

(et bien sur, j'ai plus entrevoir Jack et la bande à la sortie du concert, mais je vais éviter de parler de sujet qui fâche, rien que d'y penser, ça m'énerve)






Diffusion du live sur Canal+ à la rentrée, En Clair vers les 18h00.


3 commentaires:

LaEscoba a dit…

petit veinard de parisien!!! Je crois qu'il y a du Theremin sur "Miss Sweeney" pour info.

Anonyme a dit…

Jack assure plus que je l'imaginais avec sa batterie, même si j'ai pu noter qu'il cherchait, parfois, ses toms.
Sur Hang You From The Heavens, il s'amusait à faire tourner ses baguettes, tel un batteur avec 20 ans d'expérience (il a du galérer 20h je parie.)

Remarques un peu naîves , ce n'est pas parceque Jack White se montre guitariste aupres du grand publique qu'il ne sais faire que ca . Cet homme est un boulimique de travail , multi instrumentaliste (ce qui s'entend sur Icky thump par exemple ) et il n'y a rien d'étonnant a ce qu'il assure en tant que batteur , qui est un de ses premiers instrument de surcroit (donc oui ,il a 20 ans d'expérience )

Ah j'oublie , faire tourner ses baguettes n'est pas synonyme de talent . Et chercher ses tomes , n'importe quel requin de studio ou musicien quelconque le fait , tout comme perdre son mediator en plein jeu , ou même faire tomber une baguette . Y'en a qui cassent leurs guitares , mais ca c'est autre chose :)
je suis juste un peu agacé de voir que tout le monde s'extasie et s'étonne de voir JW a la batterie , vu l'expérience et le talent , ca ne m'étonne pas du tout (il a quand même un bon jeu le diable ).

Tony a dit…

Jack est un très bon guitariste, et pianiste car je l'ai vu de mes yeux/oreilles (pas comme la batterie avant ce concert)
(donc je m'extasie plus avec lui au Piano "You Don't Understand Me" ou à la guitare sur "Death Letter")

En ce qui concerne le point de chercher ses toms, ça prouve que ce n'est pas parfait mais il a assuré plus que je ne le pensais. (et je doute que Mike Portnoy ou Patrick Carney cherche ses toms) Je vais pas me voiler la face, il est bon mais rien d'extraordinaire : Patrick Keeler est meilleur que lui par ex.

Dans la review, justement j'étais assez bluffé, peut-être on ne le comprend pas assez , mais quand j'ai entendu la première fois HYFTH, c'était "banal" comme sur la BO Quantum of Solace...

Tony