Pages

samedi 4 décembre 2010

Review Concert : Gorillaz @ Zenith 22/11/10


Quand j'étais ado, j'étais un gros fan de Gorillaz. Je ne suis plus aussi "excité" de les voir pour la première fois en live, mais je ne trainais pas du pied non plus, faut les sortir les 61.50€ !

Quoi qu'il en soit, les 2 Zéniths se sont vendus en quelques minutes, et le public était clairement composé de personnes ne faisant que des concerts occasionnellement.


Little Dragon (SWE)

Je suis totalement fan du premier morceau où participe Little Dragon sur le dernier Gorillaz (Empire Ants). Le groupe possède une chanteuse totalement énigmatique, qui m'a vraiment donné envie de m'interesser au groupe (que je ne connaissais pas du tout.)
Je me disais dans ma tête que la chanteuse d'origine asiatique avait un petit accent suédois (vous savez, à force d'écouter Love Is All ou The Knife, on s'habitue), et bien j'avais raison!
Elle chante remarquablement bien, avec les traits caractéristiques du chant asiatique, ça rend très bien.

J'étais tellement captivé dans leur set que j'ai trouvé tout ça vraiment trop court, dommage car c'était du bon électro, mélangeant des hymnes de festivals à la Faithless ou les morceaux trip-hop à la Goldfrapp.
Fort heureusement, le groupe sera au Nouveau Casino en Février et il y a de fortes chances que je serais de la partie.


De La Soul (US)


J'étais un peu moins excité de revoir De La Soul, car bon le hip-hop c'est marrant 20 minutes mais après ça soul un peu. J'avoue que même si j'aime bien le hip-hop old-school, leurs manies à faire bouger les mains du public sans arrêt m'a gâché le set.


Gorillaz

Classer Gorillaz dans un genre musical ? Impossible. Et j'ai eu exactement le même ressentiment vis-à-vis de leur concert.
Un mélange des genres, hip-hop, électro, rock, musique du monde... tout y passe.



Pour le prix payé, j'attendais vraiment la dose de guests... et c'était le cas : Pas moins de 40 personnes sont venues accompagner le projet de Damon Albarn.
Entre 2 ex-Clash (Paul Simonon et Mike Jones, que j'ai trouvé... inutiles), il y avait un string quartet, Hypnotic Brass Ensemble, Neneh Cheryl, l'excellent Bobby Womack, les premières parties et pleins d'autres...


Pas de Snoop Dogg par contre, il était simplement avec nous par le biais d'une vidéo sur sa chanson : Welcome to the World of the Plastic Beach.


Parmi les grosses claques, une venait de la part de Bobby Womack, un vieux monsieur qui possède une voix encore exceptionnelle... tout le Zénith était resté bouche-bé.
J'ai été agréablement surpris par le dynamisme de Damon Albarn, toujours à sauter partout sur scène comme avec Blur. C'est en tout cas agréable de le voir s'éclater comme ça, lui qui pouvait se contenter du minimum.
Je suis passé définitivement du coté de la Team Blur.

Au niveau de la setlist, il y avait surtout du Plastic Beach avec la mise en scène, le décor qui va avec, mais les anciens titres n'étaient pas délaissés.
Des hauts comme sur Empire Ants et To Binge, où la chanteuse de Little Dragon s'est pointé pour chanter avec Damon et finir par un gros hug #tropmeugnon; mais aussi des vides comme sur Doncamatic où un mec ressemblant à Sliimy devait se sentir bien seul sur scène.


Je ne vais pas refaire tout le concert, surtout que les guests changeaient à chaque chanson.
Deux heures de concert, un très bon show mais pas une grosse claque, dû à la mauvaise qualité du son peut-être.



Setlist:
Orchestral Intro
Welcome to the World of the Plastic Beach
Last Living Souls
19/2000
Stylo
On Melancholy Hill
Rhinestone Eyes
Kids With Guns
Superfast Jellyfish
Tomorrow Comes Today
Empire Ants
Broken
Dirty Harry
El Mañana
Doncamatic
White Flag
To Binge
DARE
Glitter Freeze
Punk
Plastic Beach

Cloud of Unknowing
Feel Good Inc.
Clint Eastwood
Don't Get Lost In Heaven
Demon Days


Gorillaz - Empire Ants feat Little Dragon

2 commentaires:

Alex a dit…

Sympa la review ^^
Et thx pour la video, étant donné que c'est ma préféré de l'album :)

Anthony a dit…

préférée de pas mal de gens !