Pages

dimanche 10 mai 2009

Album : Green Day - 21st Century Breakdown


21st Century Breakdown est le 8ème album du groupe californien Green Day (et oui ! pour ceux qui ne le savaient pas, il y avait des albums avant American Idiot!)
Impossible de ne pas être au courant de cette sortie tellement la promo autour de cet album est grande : Radio,Presse, Buzz Internet...

Cet album sort 5 ans après le block-buster American Idiot (13 millions de disques vendus), l'album engagé qui a fait découvrir le groupe à pas mal de monde et qui a renouer avec le succès, après les très moyens albums post-Dookie tels que Insomniac,Nimrod et Warning.
Cependant, avec American Idiot, le groupe a effectué un assez grand changement et perdant ainsi pas mal de fans. (En effet, dans ce style de musique, il est assez difficile de se renouveler... c'est un assez gros risque à prendre, Green Day a su se refaire un nouveau public)
21st Century Breakdown est produit par Butch Vig (Nirvana,Smashing Pumpkins,Garbage...) comme je l'avais déjà dis pour le clip du single Know Your Enemy.

L'album est censé sortir le 15 mai 2009, mais il est déjà disponible sur Deezer.
Billie Joe Armstrong, le chanteur et guitariste avait dit que l'album sera une sorte d'opéra-rock en 3 parties et qu'il sonnera très power-pop (au moins, il a pas la prétention de dire que c'est du punk rock car ça ressemble plus trop à du punk rock.)

Fidèle fan de leur album Dookie, je me dois de faire une critique de ce nouvel opus.







Tracklist :
Act I : Heroes and Con
Song Of The Century
21st Century Breakdown
Know Your Enemy
!Viva La Gloria!
Before The Lobotomy
Christian's Inferno
Last Night On Earth

Act II : Charlatans and Saints
East Jesus Nowhere
Peacemaker
Last Of The American Girls
Murder City
?Viva La Gloria? (Little Girl)
Restless Heart Syndrome

Act III : Horseshoes and Handgrenades
Horseshoes and Handgrenades
The Static Age
21 Guns
American Eulogy
See The Light


21st Century Breakdown contient près de 18 titres (un peu moins si on compte les titres qui servent à rien comme le premier titre Song Of The Century , une intro d'une minute de Billie qui parle style radio/mégaphone. 21st Century Breakdown, titre éponyme de l'album, en effet très power-pop avec des chœurs de Mike Dirnt, le bassiste ainsi que les wouhou/hey destiné surement à la tournée des stades cet été/automne.Titre avec plusieurs ambiances et une fin digne d'un Brian May (Queen).Vient ensuite le single Know Your Enemy, que j'ai mainte et mainte fois écouté à la radio/TV (et oui déjà, le matraquage radio à déjà commencé alors que l'album n'est pas sorti !), je le trouve assez moyen comme single, assez sympa mais un peu trop répétitif dans la mélodie.
!Viva La Gloria! commence avec une intro au piano (et oui), le titre fait inévitablement pensé à une parodie du succès de l'année dernière Viva la Vida!, ce titre est un de mes préférés, bien énergique et j'ai l'impression d'avoir retrouver la batterie de Tre Cool version 90.
Arrive Before The Lobotomy, une intro à la guitare seule puis un gros refrain power-pop, sinon j'aime pas trop ce titre, il n'y a pas de mélodie et je n'adhère pas vraiment. (certainement le plus mauvais de l'album)
Viens Christian's Inferno, alias le titre aux paroles insupportables de l'album, j'ai cru que c'était un bon ("mauvais") U2 des années 2000 avec ses Whohoooo, un autre titre pour chanter dans les stades mais niveau power-pop c'est assez sympa, il a la carrure pour apparaitre sur l'album des Foxboro Hottubs (le projet power-pop parallèle du groupe).
L'acte I se termine avec Last Night On Earth, une ballade digne d'Elton John au meilleur de sa forme.

La deuxième partie de l'album reprend avec East Jesus Nowhere, un autre titre que j'aime bien dans cet album, le riff du refrain fait cependant assez penser à un mix d'Holiday et à Welcome to Paradise. Peacemaker, un titre aux sonorités gypsy-punk gitanes "Hey Hey". (Non! les Gogol Bordello ne sont pas guest-stars dans cet album.)
Last Of The American Girls, grosse sonorité californienne et un riff de guitare que j'aime bien, on entend vraiment bien la basse sur ce titre.
Murder City, j'aime la grosse intro à la batterie style Dave Grohl dans Stay Away/Breed (Nirvana), on sent que Butch Vig est là, un de mes titres favoris.
?Viva La Gloria? (Little Girl), c'est le retour de la vengeance de Gloria version interrogative.
Sur ce titre, j'ai l'impression d'entendre un titre de My Chemical Romance (?!!! le début peut-être) avec une ambiance maison hantée-Charlie Chaplin.
Le piano est de retour sur Restless Heart Syndrome, je trouve que cet instrument colle vraiment pas du tout avec Green Day, j'ai impression d'entendre Sorry Seems to Be The Hardest Word avec les violons, je commence à me poser des questions ! (peut-être pour ressortir le coté emo de certains jeunes ados de notre époque)

Le dernier acte commence avec Horseshoes and Handgrenades, un titre qui me fait penser à Main Offender des excellents Hives, exactement la même rythmique, le même refrain (serait-ce une cover cachée? :) ), en tout cas, je suis super choqué de cette copie (volontaire ou non, seul eux le savent).
The Static Age, le refrain est exactement que Church on Sunday, autre titre de Green Day sur Warning, peut-être que le groupe s'est dit que ça passerait innaperçu car le public est trop jeune... et bah non!
21 Guns est le successeur de Boulevard of Broken Dreams,une ballade acoustique au début et un refrain avec des gros riffs et des chœurs derrière pour combler le tout.
American Eulogy commence comme l'album a commencé sur Song of The Century, Billie à la radio puis les choses reprennent avec un riff énergique et une voix qu'on a pas l'habitude d'entendre (Mike Dirnt ?).
L'album se termine sur See The Light, titre assez moyen toujours ultra power-pop, avec des refrains qu'on retient assez bien car répétitif.





















A écouter : !Viva La Gloria!, East Jesus Nowhere, Murder City,Last of American Girl,The Static Age et Horseshoes and Handgrenades rien que pour le plagiat sur The Hives.





Verdict :
21st Century Breakdown est un album power-pop comme Billie nous l'avait prédit, un peu en dessous qu'American Idiot. Album en demi-teinte, des bons morceaux comme des mauvais comme sur le précédent opus où il n'y avait que les singles (bien choisis) qui étaient bien.

Ici le single aurait pu être mieux choisi car il n'est pas aussi efficace que le single American Idiot.
Mon grand regret c'est de ne plus du tout entendre les notes de basses de Mike Dirnt, que j'adorais vraiment sur Dookie et disparues depuis...
C'est aussi d'avoir l'impression qu'ils ont enlevé un rythme de batterie dans leurs compo, quand je me réécoute Dookie, la batterie donne carrément plus envie de taper du pied qu'ici.
Les riffs de Billie sont beaucoup plus mis en avant qu'auparavant, on entend plus que ça...

Le groupe s'étant bien commercialisé avec American Idiot (il faut dire que moi aussi j'ai commencé par ça, je ne vais pas cracher sur ce que j'ai aimé), Green Day était obligé de continuer sur sa lancée et de vendre son âme aux radios comme NRJ.
La première écoute a été assez difficile, mais maintenant, je commence peu à peu à apprécier cet album.

Green Day fera un concert privé le 12 mai 2009 au Trabendo (dont les places sont obtenus par divers concours sur NRJ, sur d'autres sites ainsi que devant la salle) et sera en tournée en France en octobre, le 04 à Paris-Bercy et le 02 à Toulouse.


Know Your Enemy






4.3/10




LastFM Site Officiel

3 commentaires:

Ambre a dit…

ah ben si il est sur deezer j irai jetter une oreille ou deux :)

Nora a dit…

Je suis un peu mitigée sur cet album... Quelques bons titres, mais pour l'instant aucun ne me "marque" plus que ça. Dommage ^^

Tony a dit…

Réécoute le encore qlq fois :D... moi aussi j'ai pas accroché la premiere fois